Comment obtenir son permis du premier coup

Le passage du permis de conduire est une épreuve parfois difficile qui peut conduire, dans certains cas, à un sentiment d’échec non sans incidence sur le plan personnelle.

Pourtant, bien que le permis en France soit peut-être le plus difficile au monde, il n’est pas si difficile à obtenir si on met toutes ses chances de son côté. Voici quelques conseils.  

Travailler son code chez-soi

Je vous conseille de commencer par de la lecture du manuel de référence « code Rousseau » pour vous familiariser avec les multiples notions du code. Dans un second temps, effectuez des séries de tests en lignes, pour maîtriser toutes les notions. Ne lésinez pas sur le nombre de séries, il existe plusieurs milliers de questions possibles. Choisissez également plusieurs solutions en ligne pour avoir plusieurs sources d’apprentissage.  Si vous faites moins de 5 fautes sur la plupart des séries, alors vous êtes prêt : vous pouvez vous inscrire au code en ligne.

Bon à savoir : mieux vaut être vraiment prêt pour le code que tenter sa chance jusqu’à l’obtenir, car si vous essayez de l’avoir de cette façon « Au petit bonheur la chance« , vous aurez beaucoup de mal à obtenir l’épreuve pratique qui nécessite de maîtriser le code de la route.

Choisissez une bonne auto école

Avant de vous inscrire, consultez les avis sur Internet ainsi que les taux de réussite. Ne choisissez pas nécessairement les plus grosses auto-écoles qui peuvent parfois être plus axées sur le profit que la petite auto-école du quartier. Regardez aussi le nombre d’élèves présentés et choisissez en fonction de tout cela, celle qui correspond le mieux à vos besoins. N’hésitez pas à interroger des élèves en sortie d’auto-école pour savoir si les moniteurs sont agréables ou non : un mauvais feeling avec un moniteur tyrannique ou irrespectueux pourrait vous conduire à l’échec. Faites donc le bon choix dès le départ.

Bon à savoir : si vous ne vous sentez pas bien dans une auto-école, changez-en, rien ne sert de rester plus longtemps.

Diversifiez votre apprentissage

En leçon, écoutez bien votre moniteur, mais, chez vous, consultez aussi des vidéos. Parfois, celle-ci vous apprendrons mieux que le fait le moniteur.

Bon à savoir : ne lui répétez pas à longueur de leçon que « vous avez vu si ou ça » sur Internet, il risque de se demander alors à quoi il sert et cela risque de la froisser.

Faites des pauses dans votre apprentissage

Alternez entre un apprentissage soutenu de la conduite et des phases d’arrêt pour assimiler de façon durable et profitable ce que vous avez appris et pour savoir réagir à tous les cas de figure qui se sont déjà présentés à vous.

Bon à savoir : si vous en avez la possibilité, vous pouvez vous exercer aux manœuvres sur un parking accompagné d’une personne titulaire du permis.

Ne se présenter à l’examen qu’une fois prêt

Votre objectif doit être de l’avoir du premier coup. Si vous êtes dans l’objectif « d’essayer de l’avoir », c’est que vous partez perdant. Si vous voulez l’avoir du premier coup, c’est que vous vous sentez prêt, donc que vous avez acquis des automatismes et que vous maîtrisez sur la route toutes les notions du code de la route.

Bon à savoir : n’hésitez pas à redemander des heures même si vous êtes prêt et que votre nombre d’heures est atteint. Un permis s’obtient avec de la volonté et tout effort pris en amont sera profitable ensuite.

Gardez secret la date d’examen

Une fois la date d’examen pratique connue, ne la partagez que si vous ne pouvez pas faire autrement, car l’épreuve s’obtient en étant concentré et tout élément extérieur perturbera votre concentration. Préparez-vous mentalement « comme un guerrier », révisez ensuite les notions principales, et, ne restez pas sans conduire, demandez à faire des parcours d’examen avant la date de l’examen.

Bon à savoir : un permis s’obtient avec « une grosse part de mental » : la solution est en vous.

Préparez-vous pour le jour J

Les jours qui précèdent l’examen, préparez votre examen deux jours avant, en pensant à tout : l’alimentation, le couchage, l’habillement, l’heure de départ, etc… mais ne faites rien à la dernière minute : la veille, car vous vous exciterez et trouverez le sommeil difficile voir impossible, et avant le départ, car vous aller stresser et monopoliser de l’énergie inutile au détriment de celle que vous devez avoir au moment de l’examen.

Bon à savoir : la veille de l’examen, ne regardez pas de vidéos et évitez les écrans, ceux-ci ne faciliteront pas votre sommeil. Soyez zen tout en étant « préparé à gagner », sans pour autant vous mettre la pression inutilement.

A l’examen, soyez concentrés

Le jour de l’examen, ne vous préoccupez pas de l’examinateur et n’interprétez pas son attitude et sa personnalité, et ne vous arrêtez pas sur ses réflexions, tout ceci nuirait à votre concentration et il suffit d’un instant pour commettre une faute. Soyez concentré et « mettez-y le paquet », le temps va passer vite. Il est inutile de se laisser submerger par la peur et de se préoccuper d’autre chose que votre objectif : au permis, on ne pense pas à autre chose que son véhicule et ce qu’on voit sur la route.

Bon à savoir : soyez polis avec l’examinateur quitte à être dans une position désagréable de soumission, dites bonjour poliment, et s’il vous fait une remarque, surtout, ne la contestez pas et montrez-lui que vous en avez pris note. Surtout, ne vous attardez pas sur cette réflexion ou ce que vous devriez lui répondre ou ce que vous lui avez répondu, c’est là que les erreurs arrivent : restez toujours concentrés sur votre conduite.

Bon à savoir : pour ne commettre aucune faute, puisque vous maîtrisez toutes les bases de la conduite et du code, il est essentiel de se focaliser durant l’épreuve sur tout ce qui se trouve à droite afin de ne griller aucune priorité à droite éliminatoire et de connaître la vitesse à laquelle rouler.

En conclusion

Vous obtiendrez votre permis si :

-vous êtes déterminés à obtenir votre permis tout en gérant correctement votre stress.

-votre profil inspire confiance.

-vous maîtrisez les notions de code et sachez réagir en sécurité aux diverses situations qui se présentent sur la route.

 

A propos Moniteur Auto 2 Articles
Moniteur d'auto-école depuis plus de 10 ans, je prodigue quelques conseils pour vous permettre d'obtenir votre permis rapidement.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*